Interview de Magali Lafleur, 
Secrétaire générale du secteur diététique

Le marché de l’alimentation sportive se porte mieux que celui de l'alimentation en général, comment l'expliquez-vous?

Le marché des aliments pour sportifs est en évolution alors que le marché de l’alimentation générale est plutôt en stagnation. On note une augmentation de la pratique sportive et notamment des efforts d'endurance de plusieurs heures (marathons, triathlons, raids...) qui nécessitent une alimentation spécifique adaptée. Le nombre de participants au marathon de Paris a augmenté de plus de 20 % entre les éditions 2012 et 2015. L’évolution à la hausse encourage les entreprises à développer leur offre. Le cabinet Xerfi a estimé que le marché pourrait croitre de 4% en 2016, bien qu’il n’existe pas de panel, nous estimons que ces prévisions sont réalistes.

Qu’elle est la source d’innovation principale du marché ?

La praticité des produits est un axe important de développement (gels, par exemple...), mais les innovations produits concernent les entreprises à titre individuel. Les produits pour sportifs répondent avant tout aux besoins spécifiques du sportif avant, pendant et après l'effort. Ils complètent l’alimentation courante, en apportant les nutriments indispensables à la pratique sportive, sous des formes pratiques à transporter et à consommer.

La réglementation des allégations nutritionnelles et santé a-t-elle affecté le marché de la nutrition sportive ?

Les produits pour sportifs sont actuellement encadrés par la directive cadre CE 2009/39. Ils bénéficient de mentions d’étiquetage particulières permettant la bonne information du consommateur et le bon usage des produits, grâce à l’arrêté français de 1977 fixant des dispositions particulières à cette catégorie de produits. Cette réglementation spécifique est un gage de qualité et de sécurité pour le consommateur. Ce règlement, qui encadre les produits pour sportifs, mais également les autres produits de nutrition spécialisée est actuellement en évolution au niveau européen.

Redoutez-vous la suppression de cette réglementation ?

Notre syndicat souhaite qu'une réglementation spécifique soit maintenue autour des aliments pour sportifs, afin de prendre en compte les besoins nutritionnels spécifiques de cette cible,  de maintenir un niveau de qualité homogène et encadré des aliments pour sportifs (en termes de composition et de communication notamment) et également de garantir l'absence de substances dopantes dans les produits qui leur sont destinés. Nos entreprises ont participé avec le Ministère des Sports à la définition d’une norme pour labelliser les produits qui ne contiennent pas de substances dopantes. Cette norme pourrait inspirer la nouvelle réglementation européenne et garantir des produits sûrs aux sportifs au moment où la consommation progresse, notamment sur internet.   

Flux RSS

Actualités

La nutrition sportive un marché en croissance ayant besoin d'une réglementation renforcée


Interview de Magali Lafleur, 
Secrétaire générale du secteur diététique

Le marché de l’alimentation sportive se porte mieux que celui de l'alimentation en général, comment l'expliquez-vous?

Le marché des aliments pour sportifs est en évolution alors que le marché de l’alimentation générale est plutôt en stagnation. On note une augmentation de la pratique sportive et notamment des efforts d'endurance de plusieurs heures (marathons, triathlons, raids...) qui nécessitent une alimentation spécifique adaptée. Le nombre de participants au marathon de Paris a augmenté de plus de 20 % entre les éditions 2012 et 2015. L’évolution à la hausse encourage les entreprises à développer leur offre. Le cabinet Xerfi a estimé que le marché pourrait croitre de 4% en 2016, bien qu’il n’existe pas de panel, nous estimons que ces prévisions sont réalistes.

Qu’elle est la source d’innovation principale du marché ?

La praticité des produits est un axe important de développement (gels, par exemple...), mais les innovations produits concernent les entreprises à titre individuel. Les produits pour sportifs répondent avant tout aux besoins spécifiques du sportif avant, pendant et après l'effort. Ils complètent l’alimentation courante, en apportant les nutriments indispensables à la pratique sportive, sous des formes pratiques à transporter et à consommer.

La réglementation des allégations nutritionnelles et santé a-t-elle affecté le marché de la nutrition sportive ?

Les produits pour sportifs sont actuellement encadrés par la directive cadre CE 2009/39. Ils bénéficient de mentions d’étiquetage particulières permettant la bonne information du consommateur et le bon usage des produits, grâce à l’arrêté français de 1977 fixant des dispositions particulières à cette catégorie de produits. Cette réglementation spécifique est un gage de qualité et de sécurité pour le consommateur. Ce règlement, qui encadre les produits pour sportifs, mais également les autres produits de nutrition spécialisée est actuellement en évolution au niveau européen.

Redoutez-vous la suppression de cette réglementation ?

Notre syndicat souhaite qu'une réglementation spécifique soit maintenue autour des aliments pour sportifs, afin de prendre en compte les besoins nutritionnels spécifiques de cette cible,  de maintenir un niveau de qualité homogène et encadré des aliments pour sportifs (en termes de composition et de communication notamment) et également de garantir l'absence de substances dopantes dans les produits qui leur sont destinés. Nos entreprises ont participé avec le Ministère des Sports à la définition d’une norme pour labelliser les produits qui ne contiennent pas de substances dopantes. Cette norme pourrait inspirer la nouvelle réglementation européenne et garantir des produits sûrs aux sportifs au moment où la consommation progresse, notamment sur internet.   

+ d'actualités
SFNS sfns@alliance7.com
9, boulevard Malesherbes 75008 PARIS
Tél. +33 (0) 1 44 77 85 85
Fax +33 (0) 1 42 61 95 34
Mentions légales